Vos commentaires sur la Lianes 5

En septembre dernier, nous avions lancé, sur notre site internet, un débat, visant à recueillir vos commentaires, sur la Lianes 5.

Nous avions indiqué que nous les publierons sur notre site internet.

Voici le résultat.

Céli Chalain – Talant
L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite n’est encore pas prise en compte à l’arrêt se situant à côté du square darcy les trottoirs ne sont pas à niveau. II n’y a pas de panneau totem Et de plus le soir nous sommes dans le noir à l’arrêt il n’y a pas d’éclairages

Isabelle Sorez – Talant Belvédère
Bonjour. Je suis mecontente que le 5 ne passe plus par le centre ville. Ca devient fatiguant de se deplacer dans le centre ville. Il est egalement decourageant de se rendre au marche !

Druidark – Bourroches – Dijon
Non seulement ils changent les trajets mais aussi suppriment des lignes, des arrêts et les prix n’arrentent pas d’augmenter. Une entreprise privé avec le monopole d’un service public que seulement pense aux profits et pas au service des citoyens qui payent. Qui a eu cette idée? Rebsamen le Grand? ah non, le Grand dijon. C’est pareille.

Daniel Reynaud – Rue de la libération – Talant
Je prends souvent la L5 à l’arrêt Arandes et au retour Grangier; je pense que cela est une erreur d’avoir supprimer les arrêts du centre ville,il y avait beaucoup de monde qui descendaient et montaient à ces arrêts supprimés.

Jacky Laforge  – Boulevard de la Chèvre Morte – Talant
Le nouveau tracé de la ligne 5 permet d’aller à la gare mais ne permet plus d’aller au marché, ni au centre ville. Combien d’usagers de la ligne 5 vont à la gare et combien allaient au marché et au centre ville ? Avec ce nouveau tracé, les besoins des usagers ne sont plus pris en compte mais le centre ville est soulagé du passage de la ligne 5. Voilà certainement la raison de cette nouveauté de la rentrée. Les décideurs ont-ils pensé aux personnes âgées ? Comment vont-ils faire avec leurs cabas remplis pour rejoindre la place dARCY. Les décideurs ont-ils pensé aux personnes qui ont des difficultés pour se déplacer et qui doivent se rendre au centre ville. Pour moi c’est simple, j’irai désormais au marché en voiture. Pour la pollution ce n’est pas l’idéal mais c’est la solution qui sera la moins pénalisante et la moins onéreuse à partir de 2 utilisateurs. J’envisage d’écrire à tous les responsables politiques (Maires de Dijon et de Talant) et au Directeur de DIVIA qui ont validé une telle ineptie.

Kévin Cormillot – Place Wilson – Dijon
Le trajet du 5 est mieux en passant par la rue Monge, en passant place Grangier jusqu’a la place Darcy. Descendre à Monge pour attendre le 4 et allez en ville… N’importe quoi.

Jérome Orozco – Quartier Victor Hugo – Dijon
TARIFS EN HAUSSE, SERVICE EN BAISSE !!! Est-ce logique? Non, non, non et non !!! Depuis 2010 les tarifs ne cessent d’augmenter et le service de baisser, que font les pouvoirs publics (sont ils toujours publics où servent ils des intérêts personnels?) !!! ATTENTION – CENTRE VILLE EN PÉRIL !!! Comment éviter les zones commerciales bourrées de franchisés où nous ne savons pas ou partent les capitaux et bénéfices, s’il est impossible d’accéder a nos chers commerçants indépendants qui ont eux le mérite de payer leurs taxes ici et de faire vivre l’économie locale???? D’autre part, pour les enfants scolarisés en centre ville pour des questions d’options, comment faire, la ligne ne desservant plus certains établissements…. Nous entendons quotidiennement de longs laïus sur la responsabilité parentale, devons nous donc laisser les enfants errer entre les établissements scolaires et les quelques arrêts de bus persistants pour l’instant ? Qu’en est-il de la responsabilité communale? Comme pour tout les autres secteurs sous sa coupe, le grand Dijon engage notre argent dans des projets parfois contestables, mais se dégage toujours plus des services aux usagers. C’en est trop!!!

Françoise Bigeard – Rue D’auxonne – Dijon
je regrette cette modification qui favorise les déplacements étudiants (ils bénéficient d une ligne de tram rapide et confortable) alors que nous devons rejoindre une ligne de bus et changer plusieurs fois pour nous rendre centre-ville..je pense surtout aux personnes âgées ou fragilisées !

Marie Solange Maréchal – Quartier Wilson – Dijon
Je ne sais pas si “la ville” de DIJON a décidé de faire marcher tout le monde, même ceux qui ne le peuvent pas pour diverses raisons, la santé, l’âge, la mobilité, le temps etc…et je pense aussi bien aux hommes, qu’aux femmes et aux enfants. Mais je déplore de plus en plus les “nouveautés” alors que ceux qui prennent ces décisions ne prennent absolument pas les transports en commun. On décide pour les autres ici, comme on décide aussi de supprimer les trajets pour les chômeurs..bref, ce n’est pas le sujet. Ces “bonnes idées” si un sondage avait été fait auprès des habitants je doute que la majorité aurait voulu cet itinéraire. Dites vous bien que nous serons tous “vieux” un jour et qu’au moins nous devons avoir de la bienveillance et de l’intelligence pour penser à tous, les personnes qui vont au marché, les personnes seules sans aucun moyen de locomotion. Je prends le bus depuis 1982 ou j’ai commencé à travailler mais je me rends compte qu’au lieu de progresser on régresse et en plus on doit supporter les grèves sans arrêt. Par contre personne ne nous fait de cadeau et moi et tout le monde on a pas le choix que de prendre les bus et les trams pour aller travailler ou nous déplacer et on ne nous laisse pas parler et nous exprimer parce que nous aussi on a des choses à dire !!! combien d’argent j’ai laissé à DIVIA depuis 1982 ??? merci de penser aux autres et pas qu’à vous. Cette ville est de plus en plus individualiste et sans coeur, je suis bien déçue je vous l’avoue. Il faut remettre le trajet de la liane 5 comme elle était. Des gens habitent rue Monge, rue Bossuet, rue des Godrans et les autres arrêts qui ont été supprimés. On doit bien pouvoir se déplacer dans cette ville non ?? et dites vous bien que les trams ne desservent pas tout et qu’il y a de la marche à faire entre chaque station et plus qu’avant. Merci de prendre en considération les habitants même si j’ai peu d’espoir de me faire entendre. Moi je peux jamais faire grève, alors pensez aux autres, arrêtez de regarder votre “nombril”. J’aimerais être fière de ma ville et aussi des transports en commun car l’accueil dans les bus est aussi déplorable tout se dégrade…. une Dijonnaise dont la moutarde lui monte bien au NEZ !!!

Marie Reine Roussellet – Rue de talant – Dijon 
Le 24 octobre 2016 Je suis scandalisée par le nouvel itinéraire de la liane 5 ! J’ai 74 ans et je fais à pied les allers-retours domicile centre-ville car pour l’instant je suis en bonne forme physique. Mais ces dernières années j’ai dû subir des opérations qui m’ont obligée (avant ou après) à recourir au bus pour me déplacer. En particulier avant l’une d’elle et pendant quelques mois il m’était impossible de marcher plus de 20 m sans souffrir énormément et j’ai été bien contente d’avoir un arrêt de bus tout près sinon c’était rester chez soi et annuler toutes les courses et démarches et risquer la déprime ; en vieillissant je pourrai de moins en moins marcher. J’ai rencontré des personnes plus âgées que moi qui traînaient leur caddie avec peine. Je leur ai parlé et toutes sont extrêmement mécontentes de ce nouvel itinéraire. J’ai entendu dire que des gens avaient supprimé leurs visites au marché. Je pensais pouvoir utiliser la liane 4 pour rejoindre sans trop marcher la liane 5 mais on m’a dit qu’elle finirait par ne plus passer au centre-ville. Les décideurs suggèrent de prendre la navette gratuite mais elle est petite et je vois mal les gens s’y installer avec leur caddie parfois très gros. Les arguments donnés par les autorités ne tiennent pas la route ; on se moque ouvertement des personnes âgées et/ou handicapées en espérant qu’elles ne rueront pas dans les brancards,  idée fausse !! L’obligation pour les responsables de la ville est de faciliter la vie de toutes les personnes qui y viennent ou y vivent et non seulement aux étudiants( qui ont le tram en plus bien plus rapide) ou aux clients de la gare ; or nous voyons que les impôts locaux augmentent et que les commodités diminuent. Je n’ai pas les moyens de prendre un taxi et n’ai pas les avantages d’une voiture avec chauffeur (payée par qui ??). Si l’on veut diminuer le nombre des voitures particulières au centre-ville il faut faire en sorte que les transports en commun soient pratiques. Il y a des automobilistes qui viennent de la campagne, garent leur véhicule à Talant et prennent la liane 5 qui les conduit directement au centre-ville ; maintenant ce n’est plus possible. Le fait de vouloir éliminer les bus du centre est d’une inconscience noire pour ne pas dire plus … : la tendance actuelle semble justement de rouvrir les centres (du moins dans les villes de taille moyenne) à la circulation automobile afin d’éviter la désertification et favoriser les commerces. J’espère que ma réclamation s’ajoutant à toutes les autres pèsera fort dans la balance. Merci de m’avoir lue. Mme Rousselet PS :Je vais envoyer une lettre au Grand Dijon, au Bien Public et à tous les partis politiques en place à Dijon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire