Refus d’indemniser les usagers suite aux grèves de 2016

Suite aux grèves répétitives qui ont touché le réseau Divia durant le premier semestre 2016, l’association Au fil des réseaux a demandé, par lettre adressée conjointement au Grand Dijon et à la direction de Keolis Dijon, exploitant du réseau Divia, une indemnisation pour les abonnés mensuels et annuels, dont le montant serait à définir lors de l’ouverture de potentielles négociations.

La presse locale, notamment le Bien Public, a relayé notre intention et nous a permis de recevoir plus de deux cents réclamations et soutiens d’usagers qui, sans remettre en cause le bien-fondé de la grève, ce qui n’est ici pas le sujet, réclamaient dédommagement bien légitime pour service non-rendu.

Nous avons été très déçus d’apprendre, par la presse d’abord, par réponse à notre courrier ensuite, qu’il n’était, en tout cas pour la direction de Divia, pas du tout envisagé une quelconque indemnisation. La raison avancée : ces grèves étaient motivées par des sujets d’ordre nationaux, non locaux, et donc, ne dépendent pas du climat social de l’entreprise Keolis Dijon.

L’association Au fil des réseaux admet parfaitement cet état de fait ; toutefois, la SNCF, maison mère de Keolis, a indemnisé ses usagers pour les grèves, motivées, elles aussi en partie, par des motifs nationaux.

La FNAUT Bourgogne, dont l’association est membre, a obtenu de surcroît une indemnisation pour les usagers du TER Bourgogne-Franche Comté. Nous avons envoyé une seconde lettre, restée pour l’instant sans réponse, afin de contester cette décision et d’obtenir une compensation pour le service non rendu, quel qu’en soit le motif, local ou national. Quant au Grand Dijon, à qui nous avons écrit, et qui est tout de même le délégataire, donc le “décideur”, nous n’avons obtenu aucune réponse.

L’association Au fil des réseaux regrette que l’indemnisation des usagers Divia, pour cause de service non rendu, soit rendue impossible pour des motifs “politiques”, c’est à dire que cette indemnisation soit liée à une situation nationale ou locale, alors que, pour l’usager, son bus ne passe toujours pas, que ce soit pour des causes nationales ou locales.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire