« J’aime Divia », sommée de changer de nom, devient “Au fil des Réseaux”

« J’aime Divia », sommée de changer de nom, devient “Au fil des Réseaux”

L’association des usagers du réseau Divia dit « J’aime Divia » obligée de changer de nom, se transforme en profondeur et devient association de consommateurs ; désormais, elle s’appellera « Au Fil des Réseaux », et défendra avant tout, les intérêts des usagers de tous les transports en région dijonnaise.

Créée en mai 2013, « J’aime Divia », l’association des usagers du réseau Divia avait pour vocation première de faire de l’information trafic, notamment à cause de la mise en place du tramway qui a été chaotique et mal gérée. Progressivement, l’exploitation du réseau Divia s’étant, enfin, à peu près normalisée, l’association « J’aime Divia » en a entrepris de défendre les intérêts des usagers. Plusieurs choses ont choqué les membres de l’association, comme par exemple les successives et abusives augmentations tarifaires, les problèmes récurrents sur certaines lignes comme le Corol, la Liane 6 et d’autre Lianes ainsi que le manque de fréquence chroniques sur les lignes dites complémentaires, pour ne citer que les principaux problèmes.

L’association « J’aime Divia » a dans un passé récent et moins récent, tenté sans succès véritable d’établir une relation de collaboration avec le délégataire du réseau, la société Keolis Dijon. Sans grand succès car, après avoir essuyé des refus polis, lorsque ce n’était pas de l’ignorance pure et simple, le ton s’est sévèrement durci lorsque l’association « J’aime Divia » a divulgué au grand jour des faits qui lésaient l’usager et que le délégataire aurait bien voulu passer sous silence.

C’est dans cette ambiance électrique que l’association « J’aime Divia » a reçu une mise en demeure de la société Keolis Dijon le 24 décembre, de ne plus utiliser le mot « Divia », et ce, sous un mois. Cette mise en demeure, nous accusant de « dénigrement » et de « désinformation anxiogène » coïncide curieusement avec un courrier envoyé quelques semaines auparavant, faisant part d’agissements de certains membres du personnel de contrôle (ce que le gestionnaire appellera dans son courrier « mise en cause publique d’agents de l’entreprise, sur la base d’informations non vérifiées »). Certains ne contrôlaient pas tous les usagers et « copinaient » avec certains autres, allant parfois donner 1€50 à des usagers en défaut de titre pour que ceux-ci puissent s’acheter un ticket.

L’association « J’aime Divia » considère donc que cette mise en demeure n’est autre qu’une tentative de sanction à son égard. Il semble également légitime de considérer, dans ces circonstances, que le délégataire ne cherche qu’à museler toute voix dissonante. Loin de vouloir chercher les ennuis judiciaires, et soucieuse de l’intérêt des usagers, l’association « J’aime Divia » obtempère donc à cette mise en demeure. De fait, elle se transforme, change de nom, et agrandit son champ d’action.

« Au fil des Réseaux » est donc la nouvelle association des usagers des transports dijonnais, née de la transformation en profondeur de l’association « J’aime Divia ».
L’association « Au fil des Réseaux » souhaite élargir son champ d’action en incluant dans ses services tout ce qui touche les transports dijonnais, à savoir le réseau Divia bien sûr, mais également Transco, SNCF, Diviavélo et Vélodi pour ne citer que les principaux. Notre association souhaite être une véritable association de consommateurs, défendant avec vigueur face à un délégataire sourd aux remarques, les intérêts des usagers des transports dijonnais.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire