Grève sur le réseau Divia – Notre réaction

Une grève telle que celle du vendredi 20 octobre 2017, (précédée de surcroît par une autre journée de grève nationale), prend réellement les usagers en otage.  Au vu du peu de service programmé (aucun tramway et très peu de bus), on ne peut même pas parler de service minimum.

Nous espérons instamment que les différentes parties (direction, syndicats et Dijon métropole) se mettent d’urgence autour de la table pour arriver à un compromis qui permettra à l’avenir d’éviter ce genre de journée noire ou aucun tramway ne circule. Nous espérons également que cette grève n’a pas de motifs idéologiques et que la direction n’a pas volontairement laissé “pourrir” le conflit.

Nous rappelons que le dialogue social est fondé sur la culture du compromis, non du jusqu’au boutisme, et ce, pour toutes les parties. Au final, ce sont les usagers, devenus dépendants des transports publics (cce qui en soit est une bonne chose écologiquement parlant), qui sont gravement pénalisés

Fabien Sorez, secrétaire d’Au fil des Réseaux, s’exprime sur France Bleu Bourgogne au sujet de la grève du 20 octobre.

Fabien Sorez, secrétaire d’Au fil des Réseaux, s’exprime sur France 3 sur les difficultés de la grève du 20 octobre.

Fabien Sorez, secrétaire d’Au fil des Réseaux, le 18 octobre 2017 sur le Bien Public : “La journée de grève du 20 octobre nous prends réellement en otage” !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire