Communiqué de presse : Hausse des tarifs DIVIA, une mesure injustifiée

L’association Au Fil des Réseaux a eu vent de l’augmentation tarifaire qui entrerait en vigueur, une fois sa votation (dont le résultat fait peu de doutes) le 01er juillet 2015. Encore une ! Pourrait-on dire. Si l’on en croit les chiffres en notre possession, il s’agirait d’une augmentation généralisée de 10% des tarifs pour 2015, puis de l’augmentation du Ticket Unité pour 2016, à un prix qui le rapprochera de celui de la RATP.

Nous aurions parfaitement compris une hausse limitée et expliquée des tarifs. Une hausse basée sur l’inflation, ou une hausse qui serait justifiée par l’amélioration flagrante de la qualité de service et/ou des dessertes.

Rien de tout cela n’est prévu. S’il convient de rester objectif et de ne pas oublier que lorsque DIvia se targuait d’être le réseau le moins cher de France, la plupart des lignes cessaient leurs services à 20h30, l’augmentation mesurée de l’offre (soirée, dimanche matin), et des modes (tramway) ne justifie pas à elle seule une nouvelle hausse de 10% des tarifs. D’autant que cette hausse fait suite à une précédente hausse de 10% en 2014.

Nous avons ouïe dire que le Grand Dijon allait baisser sa dotation à Keolis Dijon, et que cette baisse de dotation serait donc répercutée sur les prix des billets. Il est probable que cette baisse de dotation soit elle-même liée à la baisse de la participation de l’Etat au budget des communes.

Loin d’être la solution, cette augmentation va une fois encore pénaliser les étudiants, les ménages modestes, les retraités et, plus largement, toute personne dépendant des transports publics pour travailler. Pire, il y a fort à parier que cette augmentation aggravera la fraude, déjà préoccupante. Il est à se demander si le Grand Dijon connaît réellement la définition de ce qu’est le service public.

Il est probable que le Grand Dijon se cache derrière les arguments trop faciles de la « moyenne nationale des réseaux de ce type ». Ainsi, la lecture purement comptable et dénuée de tout sens social serait donc la ligne directrice de celui-ci.

L’association Au Fil des Réseaux s’oppose vigoureusement à cette nouvelle hausse prévue des tarifs, appelle les élus communautaires à s’opposer à ce projet et se réserve la possibilité d’agir judiciairement afin de tenter de faire annuler cette hausse que nous considérons comme abusive et non justifiée eu égard à la non-progression de la qualité de service et de desserte.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire